PatrimoineMontreal.com

Les nouvelles sur l'ancien

Trafalgar Lodge
À vendre

Le Trafalgar Lodge

Exemple rare au Québec de villa néo-gothique, la Maison Albert-Furness (Furniss) a été conçue par l’architecte torontois John Howard comme le domaine champêtre d’un riche homme d’affaires. La villa asymétrique, à la brique rouge et à l’ornementation blanche, présente un profil formé de pignons proéminents, de lucarnes et de hautes cheminées. Le mélange des éléments gothiques, tant religieux que séculiers, crée une version unique de ce style architectural.

Trafalgar Lodge 1878
Trafalgar Lodge, 1872
Photo : Musée McCord MP-1984.107.62

En 1848, deux résidences sont construites dans ce secteur, Trafalgar Cottage, aujourd’hui disparue, et Trafalgar Lodge. Le nom de Trafalgar est donné à ce secteur, car une des terres appartenait à John Ogilvie, qui a fait construire, avec d’autres marchands britanniques, une colonne à la place Jacques-Cartier, commémorant la victoire de l’amiral Nelson à Trafalgar.

Photo : Royal Lepage Héritage

La maison reçoit plusieurs modifications au cours des années dont la plus importante est celle de 1946, quand la maison a été divisée en deux, division qui existe encore aujourd’hui avec le 3025 avenue Trafalgar.

Par la suite, comme c’est souvent le cas dans ces vieilles maisons, elle est plus ou moins abandonnée. Selon la propriétaire actuelle, Mme Gisèle Sillye rencontrée par la Presse en 2019.

La villa avait été pratiquement abandonnée et laissée dans un état pitoyable. Les murs étaient en lambeaux, les planchers flottaient, la fondation, comme les plafonds, s’écroulait. Il fallait presque tout reprendre à zéro.

Madame Gisèle Sillye, La Presse, 27 janvier 2019

Heureusement, les propriétaires, Mme Sillye et son conjoint, M. Raafat Henein, haut dirigeant d’une compagnie pharmaceutique en Algérie et diplômé de McGill avaient l’amour du patrimoine et pendant une période de presque 10 ans ont rénové et remis cet immeuble à neuf tout en respectant le plus possible son ambiance néo-gothique.

Photo : Royal Lepage Héritage

Nommé directeur général de la compagnie Sanofie Algérie avec aucun retour à Montréal avant encore plusieurs années, Trafalgar Lodge n’est maintenant en vente, sans les meubles antiques pour la somme de 3,8 millions de dollars, prix à la baisse sur 4,7 millions originalement demandé.

En ouvrant la porte vers le hall d’entrée de plus de 6 mètres, vous pouvez déjà voir le luxe de la demeure et les plafonds de 4.5 m (15 pi). Les détails de l’intérieur incluant les fenêtres à arc brisé, la garniture des portes, les lambris, ainsi que les cheminées en fonte rappellent les constructions du golden square mile de l’époque.

Photo : Royal Lepage Héritage

Vous avez accès à 8 pièces comprenant 4 chambres, 4 salles de bains, 1 salle d’eau, 2 foyers (non utilisés). En plus, un second appartement intergénérationnel entièrement rénové comprenant 2 chambres, 2 salles de bains, 1 salle d’eau.

Les taxes municipales approchent les 18 000 $ et pour ce prix, fait inusité pour ce type de marché très haut de gamme, il n’y a même pas de garage. Votre Ferrari devra donc être dehors, comme une vulgaire Honda !

Photo : Patrimoinemontreal.com

Plaque à l’appuie, la maison Albert-Furness est citée et protégée par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada, par le répertoire du Patrimoine culturel du Québec ainsi que par la ville de Montréal.

Site du Courtier : Royal Lepage Héritage

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.