PatrimoineMontreal.com

Les nouvelles sur l'ancien

Condo Rue Sainte-Hélène
À vendre

Magasin-entrepôt Johnston-Thompson

En 1859, le marchand et propriétaire du terrain à l’intersection des rues Sainte-Hélène et Le Moyne depuis 1953, Johnson Thompson fait construire un magasin-entrepôt de quatre étages, conçu par l’architecte et entrepreneur en construction Daniel McNevin.

Le premier occupant de l’immeuble est la William Stephen & Co. est à cet époque, une très importante maison spécialisée dans la vente en gros de produits textiles importés de Grande-Bretagne et d’Europe. 

Comme les affaires se portent bien, une importante modification du bâtiment vers 1880, alors que le toit plat d’origine est remplacé par une imposante mansarde qui ajoute un cinquième étage. L’entreprise quitte les lieux en 1899 après presque 40 ans à la même adresse. 

Source : BAnQ, 0002733969

L’arrivée d’un nouveau propriétaire, John Armour Robertson, en 1902, entraîne des changements. Ce dernier, qui donne son nom au bâtiment, est l’auteur de travaux qui font disparaître la mansarde et densifient son occupation. 

Entre 1910 à 1930, on y retrouve la vente de produits textile, la fabrication d’accessoires de mode et de chapeaux, la confection et la bonneterie. Après une brève incursion de l’imprimerie à l’époque de la Deuxième Guerre mondiale, l’immeuble est à nouveau marqué par la confection et les activités connexes. 

Encore durant les années 60, on compte encore des commerces d’importation et éventuellement un restaurant et quelques bureaux. C’est au début du 21e siècle que l’on assiste à des travaux qui permettent le recyclage du magasin-entrepôt en copropriétés mixtes commerciales et résidentielles.

Photo: Sutton, Marie-France Villette

Situé au 5e et dernier étage, ce condo d’environ 4 887 pc pourrait être à vous pour la somme de 2.95 millions de dollar ou même en location à 14 000$ par mois. Le mélange de boiseries, de murs de pierre et de brique accentués de vitraux Place définitivement l’appartement dans une autre époque.

Avec plusieurs puits de lumières et une terrasse privée de, tenez vous bien, 57′ x 12′ offre un éclairage naturel impressionnant. La chambre principale est une reconstitution de la suite royale du Ritz Carlton avec ses lit, lustres, sofa, rideaux et marbre rose et la cuisine de style « Normand » contient des électroménagers professionnels pour le chef qui se cache en vous, ou votre chef privé.

Photo: Sutton, Marie-France Villette

En plein Vieux-Montréal, pourquoi auriez-vous besoin d’une voiture? C’est pour ça que l’immeuble n’a pas de stationnement, mais si vous achetez un condo de 3 millions, les chances sont bonnes que vous êtes déjà le propriétaire d’une voiture ou de huit. Vous devrez donc louer un stationnement dans les immeubles voisins.

Site de l’agent : Sutton

LEAVE A RESPONSE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.